Esperanto

Esperanto est né d’une idée de Luca Falomi, jeune musicien éclectique et compositeur, et de sa collaboration avec Riccardo Barbera, contrebassiste et compositeur créatif aux multiples facettes. Le nom du projet s’inspire de l’homonyme « espéranto », langue internationale construite à la fin du XIXème siècle à partir de mots d’origine latine, romane, germanique, slave et orientale. Esperanto signifie littéralement « espoir », une tentative pour faire communiquer entre eux les peuples, apporter compréhension et paix grâce à l’usage d’une seconde langue simple et expressive, appartenant à l’humanité toute entière, et pas seulement un peuple. Une langue qui met en lumière les idiomes mineurs qui seraient autrement voués à l’extinction.

Le lien artistique entre Falomi et Barbera, tous deux compositeurs d’une grande sensibilité et toujours à la recherche de nouvelles sonorités, les a amené à collaborer autour de nombreux travaux discographiques (Sober de Luca Falomi et Aymara de Riccardo Barbera) et composer ensemble une création originale, fruit d’une vision musicale commune, d’expériences artistiques similaire et d’une synergie naturelle. Ils sont accompagnés par Rodolfo Cervetto, batteur d’une sensibilité et d’une créativité rares, aussitôt en harmonie avec la nature du projet Esperanto.

Le langage du trio se traduit par une musique instrumentale d’auteur dans laquelle, à l’image de la langue espéranto, différents idiomes se rencontrent, du jazz à la musique du monde en passant par la musique expérimentale ou avant-gardiste. Mélodies et improvisations trouvent leur espace au cœur de compositions hors de sentiers battus et synthétisent de nouveaux vocables sonores et univers musicaux. Esperanto en concert est un spectacle suggestif, caractérisé par de fortes interactions entre les artistes, immersif et émouvant, où les compositions originales succèdent à des interprétations revisitées de morceaux célèbres de la musique instrumentale internationale. Un itinéraire hors de l’espace, du temps et des lieux, capable de prendre par la main l’auditeur et le porter vers l’exploration de nouveaux univers et sonorités.

Le trio a depuis peu sorti un album éponyme (Esperanto, mai 2020), distribué à l’international sous le label japonais DaVinci Publishing. Caractérisé par des compositions recherchées laissant néanmoins une large place à l’improvisation, l’album, tout en ayant de profonde racines jazz dans ses orientations harmoniques et solistes, souffle un répertoire qui le porte vers la musique du monde et la musique avant-gardiste. Enregistré par le célèbre ingénieur du son Marco Canepa, l’album Esperanto peut se prévaloir de la présence de deux invités de marque : Javier Girotto au saxophone et Fausto Beccalossi à l’accordéon.