Motus Laevus

En latin, Motus Laevus a plusieurs sens et significations. Traduit littéralement comme « sens inverse », Motus Laevus peut signifier également « sens anti-horaire » ou « tourne gauche », ou encore refléter l’aspect positif donné à l’Orient par les latins.

Tout et le contraire de tout, pour souligner le fait que les voix comme la musique se rejoignent sous des formes multiples, des temps et des lieux différents, dans un univers sans frontières.

Au cœur du projet Motus Laevus cohabitent naturellement des sons et langages musicaux issus d’instruments anciens et modernes, acoustiques et électriques, chants originaux comme traditionnels, dans un melting pot où la musique du monde côtoie le jazz contemporain. Chants slovènes et culture européenne se mêlent aux danses africaines et orientales ; compositions de l’Est viennent se mélanger aux gammes méridionales gréco-turques. Dans ce « Motus » tout évolue et se transforme au gré du jeu du groupe.

Le premier album de Motus Laevus, nommé « Y », est sorti en juin 2020 et est distribué à l’échelle internationale par le prestigieux label Felmay. Il est produit par Pivio e Aldo De Scalzi, distribué en Italie par Egea Music. On retrouve à la post-production Orange Home Records de Raffaele Abbate et pour le mix/mastering Marco Canepa et Motus Laevus.

Le Y représente l’inconnu, une coordonnée. Dans de nombreuses cultures, elle est la lettre du rite, de l’initiation, la représentation graphique de l’homme, symbole de l’élévation vers les cieux. Une métaphore aux mille significations.

Motus Laevus

Tina Omerzo : chant, piano, claviers

Edmondo Romano : saxophone, clarinette, chalumeau, whistle, zurna, cornemuse

Luca Falomi : guitare acoustique, classique et douze cordes

 

Avec la participation de :

Marco Fadda : darabouka, hand drum, tabla, kanjira, doholla, cajon, pandeiro

Rodolfo Cervetto :  batterie